eMoney contre Dirty Money

Nous voyons de plus en plus d’articles dans les médias en Asie du Sud-Est portant sur l’impact de Covid-19 sur l’échange d’argent physique.

Les paiements sans contact via les codes NFC et QR ont connu une croissance exponentielle, ce qui a incité le commerçant et les consommateurs à ne pas accepter les «espèces sales» susceptibles de transmettre des germes.

Les gouvernements d’Asie du Sud-Est encouragent les opérateurs d’eMoney à équiper les taxis, les bus et les trains de «scan to pay» pour accepter les codes QR. Les utilisateurs paient en capturant des codes QR et le tarif est déduit de leur portefeuille eMoney. Bien qu’il y ait un long chemin à parcourir pour le cashless, Covid-19 a sans aucun doute lancé la transition.

Youtap uses cookies to offer you a better browsing experience. By browsing this website, you agree to our use of cookies.